Les soirées s’écourtent et l’air frais se fait de plus en plus ressentir : c’est signe que l’hiver approche. Plusieurs diront : « Ahhhhhhhhh non, pas déjà! On n’a pas fait assez de bike! » ou bien : « Dommage, la saison de vélo est presque terminée! ». Pourtant c’est totalement faux. La «saison de bike» est une idée erronée. Les fatbikes permettent de rouler tout au long de l’année.

 

Avec l’apparition des fatbikes au Québec, on voit de plus en plus de cyclistes rouler sur la neige et qui en profitent pour s’entrainer à l’extérieur. Avec des pneus allant jusqu’à 5 pouces et une pression dans les chambres à air pouvant descendre jusqu’à 4 psi, on se retrouve avec des vélos qui portent bien sur la neige et qui adhèrent beaucoup sur la glace. Pourquoi devrions-nous se limiter à la saison estivale pour être un cycliste?

 

Le vélo d’aventure

Les fatbikes font partie d’une catégorie qui s’appelle le vélo d’aventure. Des vélos faits pour l’exploration et pour le bike-packing. On délaisse l’objectif de vitesse et de performance pour se concentrer sur le plaisir de jouer à l’aventurier et d’explorer des nouveaux terrains. Bien que le fatbike soit principalement connu au Québec pour une utilisation dans la neige, son utilisation première est en fait pour rouler dans le sable mou, grimper des terrains abruptes et transporter du matériel, ce qui en fait le vélo parfait pour rouler toute l’année. Avec toutes les options d’accessoires, il est fait pour partir pendant des jours avec le stock de camping ou pour affronter l’hiver et jouer dans la neige.

 

 

L’équipement


Les vêtements sont des vêtements très similaires à ceux utilisés pour le ski de fond, donc un pantalon chaud, une veste isolée avec l’aération nécessaire pour laisser l’humidité s’échapper. Ce qui diffère c’est les bottes et les gants : les bottes de fatbike offrent une rigidité plus grande au niveau de la semelle, ce qui procure un meilleur support et une bonne adhérence sur les pédales, tout en donnant la possibilité de rouler avec des pédales à clip. 
 

Les bottes Wölvhammer , par exemple, sont faites par la compagnie 45nRTH qui se spécialise dans le matériel de fatbike. Elles permettent d’utiliser des pédales SPD et des pédales plateformes. Leurs constructions permettent de chasser facilement l’humidité et d’être isolées jusqu’à 18 degrés sous zéro, en plus d’être munies de crochets pour les guêtres. Ces bottes très complètes se vendent 419.99$ + tx et vous permettent de faire du Fatbike en gardant vos pieds au sec et au chaud.

 

Les mitaines quant à elles, sont des mitaines séparant l’index et le majeur  du reste de la main pour optimiser le freinage et le changement de vitesses. Les gants Sturmfist offrent une manchette qui se serre pour une meilleure isolation et protection contre la neige. La paume en cuir permet d’avoir une bonne adhérence sur le guidon. Pour ceux désirant avoir une chaleur optimale, les moufles Cobrafist de recouvrir l’entièreté des mains,  vous offrant ainsi une couche isolante supplémentaire.

 

 

Maintenant que vous savez comment rester au chaud, est-ce que la saison de bike est vraiment terminée? Pour ceux qui répondent encore oui à cette question, nous discuterons des bases d’entrainement dans un autre billet de blogue, mais sachez que les paysages et la nature en hiver c’est beaucoup plus beau sur un vélo que par la fenêtre de votre salon.

 

Pour la suite, laissez-vous séduire par la neige!